PREVENTION DES ACCIDENTS D’EXPOSITION AUX SANG ET LIQUIDES BIOLOGIQUES EN SALLE D’ACCOUCHEMENT

INTRODUCTION

  • Les AES et LB constituent un problème de santé publique dans le monde.
  • Aux USA: 72,8% aux urgences;
  • En France: (Chauvin 2016) sutures 57% ;   gestes précipités: 24%
  • En Afrique de l’Ouest Papa et col dénombrent 72% d’AES dans les blocs opératoires;
  • Au Cameroun (Nouetchonou et col 2016): 36,7% d’AES et LB sur  150 personnel de santé ;   éclaboussure: 60,3%; piqûre d’aiguille: 28,7 %;  coupure: 10,9% 
  • Les accidents d’exposition aux sang et liquides biologiques (AES et LB) représentent un sujet d’actualité dans notre environnement où des pathologies telles que l’infection  à VIH, l’hépatite B voire C  sont  des problèmes de santé publique.
  • Les hôpitaux font partie des milieux à risque d’AES et LB, singulièrement les salles d’accouchement:
    • (Garga 2005) HGY 11,5 % des femmes CPN AgHBS
    • (Messe 2012)  HGD- CPN: HIV+ ( 6,4%); AgHBS (10,9 %); Ac anti HVC (1,2 % )

OBJECTIF

  • Evaluer la pratique de la prévention des accidents d’exposition aux sang et liquides biologiques (AES et LB) au sein des salles d’accouchement de 03 hôpitaux de Douala :
    • un de référence : l’Hôpital Général de Douala,
    • deux du niveau opérationnel : les hôpitaux de district de Bonamoussadi et de Nylon.

METHODOLOGIE

Etude descriptive et d’observation;  Décembre 2015 à fin Mai 2016.

RESULTATS

Quarante sept personnels de santé, ( 85%) ont été évalués : 17 à l’HGD, 15 à l’HDN et 15 à l’HDB.

CONNAISSANCE DES PRINCIPAUX VIRUS CONTRACTES LORS DES AES ET LB

  • Le niveau de connaissance sur les principaux virus contractés lors des AES et LB est de :
    • 100% pour le VIH dans les trois hôpitaux;
    • 100 % pour le virus de l’hépatite B (VHB) et 29,41% pour le virus de l’hépatite C (VHC) à l’HGD ;
    • 60 % pour le VHB et 6,66 % pour le VHC à l’HDB ;
    • 46,66% pour le VHB et 13,33% pour le VHC à l’HDN.

ORGANISATION ET EQUIPEMENT DE LA SALLE D’ACCOUCHEMENT

Le niveau d’organisation et d’équipement des salles d’accouchement  en vue des gestes à moindre risque est de 100 % à l’HGD, 54,54 % à l’HDB et 54,54 % à l’HDN.

EXECUTION DES ACTES DE PREVENTION EN LA SALLE D’ACCOUCHEMENT

Le niveau d’exécution des  actes de prévention des AES et LB en salle d’accouchement est faible dans les 2 hôpitaux de district, 38,51% à l’HDN et 39,99% à l’HDB, et élevé à l’HGD 67,31%.

CONCLUSION

0 risque d’AES non atteint dans notre population d’étude !!!

Nous recommandons:

  • la sensibilisation du personnel  des 03 hôpitaux  sur le risque d’infection  à VHC lors des AES et LB ;
  • la sensibilisation du personnel des 2 hôpitaux de District sur  le risque d’infection  à VHB lors des AES et LB ;
  • le renforcement de capacité du personnel des 3 hôpitaux  sur la pratique des gestes à moindre risque ;
  • la mise à disposition du matériel pour l’exécution maximale de ces gestes dans les 2 hôpitaux de district ;
  • La vulgarisation de ce travail au niveau opérationnel contribuera à améliorer les bonnes pratiques en salle d’accouchement.

Par:

Dr Théophile Nana Njamen,  Senior Lecturer Faculty of Health Sciences 
University of Buea – Cameroon

Leave a reply